Un Rien C’est Tout est une association à but non lucratif loi 1901

Enfance et éducation : 1€ pour financer la construction d’une Ideas Box

> Le projet réalisé : avec 40 000€, Un Rien C’est Tout et Bibliothèques Sans Frontières ont pu financer la construction d’une Ideas Box pour renforcer l’accès à la culture et à l’éducation des plus démunis. L’Ideas Box est une médiathèque en kit qui tient sur deux palettes et s’ouvre en moins de 20 minutes pour créer un espace culturel de 100m2. 
> Un projet solidaire réalisé grâce aux clients de la Fnac qui ont fait un don de 1€ ou plus lors de leur passage en caisse
> Association partenaire :Bibliothèques Sans Frontières

 

Bibliothèques Sans Frontières, première association bénéficiaire du don dans les magasins Fnac

 

Fondée en 2007, Bibliothèques Sans Frontières (BSF) est une ONG reconnue dans le monde qui oeuvre pour l’accès à la culture et à l’éducation.  L’association œuvre pour que chacun, notamment les plus démunis puissent, à travers le monde, vivre dignement et s’épanouir à travers un accès facilité, ouvert et libre à l’information et à l’éducation, en premier lieu grâce aux bibliothèques. Elle est aujourd’hui une ONG reconnue dans le monde sur l’accès à la culture et l’éducation.

1€ pour financer le développement d’une Ideas Box

 

Bibliothèques Sans Frontières a créé avec le designer Philippe Starck l’Ideas Box : une médiathèque en kit qui tient sur deux palettes et s’ouvre en moins de 20 minutes pour créer un espace culturel de 100m2. Engagé pour l’enfance et l’éducation Un Rien C’est Tout participe à son financement.

 

Dotée d’une connexion internet, d’une vingtaine d’ordinateurs et de tablettes tactiles, de livres électroniques et papier, et d’un cinéma elle est un concentré de technologies et de savoir-faire made in France. Un centaine d’Ideas Box sont aujourd’hui déployés partout dans le monde : Australie, France, Liban, Burundi, Rwanda, Colombie, Grèce, USA, Allemagne etc. Il n’y’ a jamais eu autant de réfugiés dans le monde avec plus de 65 millions de personnes déplacés. Parce ce qu’un réfugié reste en moyenne 17 ans dans un camp de réfugiés, il est essentiel de proposer à ces populations des outils éducatifs et culturels.